Ma routine de soins

La peau, du latin tegumentum, signifie couverture. Bien plus qu’une simple enveloppe, elle est le plus lourd et le plus grand organe de notre corps. Un véritable écosystème directement influencé par notre environnement.

Nourrit comme tous les autres organes, la peau est pourtant bien souvent la dernière servie en nutriments. D’où l’importance de connaître ses besoins et de la nourrir autant de l’intérieur que de l’extérieur.

Elle est bien souvent le miroir reflétant des déséquilibres et des désordres beaucoup plus profonds auxquelles nous devons prêter attention. Un bon indicateur de notre état de santé en général.

Acné et rosacée

J’ai moi-même souffert d’acné et de rosacée durant quelques années et ce sont ces problèmes de peau qui sont à l’origine des soins que j’ai élaborés pour ma peau mixte et sujette aux imperfections, mais aussi hyperréactive et sensible.

Durant cette période j’ai fais beaucoup de recherche pour trouver la source du problème et j’ai dû faire plusieurs changements dans mes habitudes de vie. C’est aussi à ce moment-là, au détour d’une lecture sur les soins de la peau, que j’ai découvert les bienfaits des huiles végétales.

On parlait du « oil cleansing method », ou OCD, sur plusieurs blogues que je consultais. La méthode consiste à nettoyer son visage avec de l’huile, principalement de l’huile de chanvre (riche en acides gras essentiels) dans les cas de rosacée, et d’huile de jojoba (cire liquide dont la composition se rapproche du sébum) dans les cas d’acné kystique.

Au début, j’utilisais l’huile pour nettoyer ma peau et je l’enlevais avec de l’eau et une débarbouillette. Je trouvais que la débarbouillette agressait ma peau et que même avec de l’eau chaude, je n’arrivais pas à enlever l’huile complètement, d’autant plus qu’avec mes pores de peau dilatés, l’eau chaude n’était pas la meilleure option pour maintenir une peau ferme et tonifiée.

Le liniment oléo-calcaire

J’ai donc poursuivi mes recherches et découvert le liniment oléo-calcaire. Ce produit est issu d’une recette ancestrale du sud de la France et utilisé à l’origine pour soulager l’érythème fessier des bébés.

Fait à base d’eau de chaux et d’huile d’olive, le liniment présente un pH alcalin. En enduisant les fesses de bébé avec cette solution, on rétablissait le pH devenu trop acide à cause de l’urine. Mais l’utiliser sur le visage? Vraiment?

Absolument! Tout simplement parce que le liniment est en quelque sorte un savon liquide surgras qui nettoie en douceur. Au contact des acides gras contenus dans l’huile, l’eau de chaux produit une saponification. C’est le même principe que la soude utilisée avec des huiles et des beurres végétaux pour faire du savon.

J’ai dès lors commencé à confectionner mon liniment et adopté cette méthode qui ne nécessite pas de rinçage. Je fais simplement suivre d’un peu d’hydrolats pour essuyer l’excédent et rétablir le pH de ma peau.

J’ai très vite voulu adapter mon liniment avec des huiles mieux adaptées pour les soins du visage, dont l’huile de tournesol et l’huile de cameline du Québec. J’y ai ajouté un peu de cire d’abeille pour éviter la séparation des deux solutions et lui conférer de la stabilité. J’ai aussi ajouté un peu d’huile essentielle de bois de Hô pour son côté purifiant.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur le liniment oléo-calcaire et ses bienfaits pour la peau, je vous invite à lire ce billet ; Votre liniment démaquillant écrit par Christine Cuisiniez, pharmacienne-experte en dermocosmétique naturelle, et tiré du site Oléassence. C’est grâce à ce blogue que j’ai découvert le liniment oléo-calcaire dont je ne me passerais plus!

Ma routine

Ma routine consiste à nettoyer ma peau avec le liniment et à le faire suivre de quelques jets d’un tonique à base d’hydrolats (eaux florales). Si j’en ressens le besoin, je termine, le matin, avec deux ou trois gouttes de sérum de jour et, le soir, avec le sérum de nuit.

Aujourd’hui, ma peau s’est régularisée mais je dois toujours faire attention à maintenir un bon équilibre de vie et de saines habitudes. L’alimentation, le sommeil et l’activité physique influencent énormément la santé de l’épiderme. Je n’aurai jamais un grain de peau parfait mais je préfère ma peau au naturel et pour cette raison je ne porte jamais de fond de teint.

Dans un prochain billet, je parlerai un peu plus en profondeur des nutriments dont la peau a besoin, ainsi que des huiles végétales et des huiles essentielles que j’ai choisies pour mes sérums. J’expliquerai aussi pourquoi j’ai opté pour des huiles seules plutôt que des émulsions (crèmes, lotions) pour hydrater et nourrir ma peau.

À bientôt!
Viviane

Suggestions de lecture :

La diétiétique de la peau par Dr. Patrick Serog

Viviane

Laisser un commentaire