Mont Saint-Bruno (Partie 2)

    Le ciel est complètement couvert, c’est la pluie ce matin ! Je vais laisser le temps aux nuages de faire leur travail sur mes jeunes plants de tomates et de concombres fraîchement installés depuis hier. Ensuite on verra si le soleil se pointe et si il y a un potentiel pour une reprise de notre randonnée au Mont Saint-Bruno. La dernière fois que nous avons tenté de gravir cette petite montagne, il a fallut nous résigner car l’accès était exclusivement réservé au skieurs, l’hiver l’ascension n’étant pas possible pour les randonneurs. 

En ce 23 mai la voie est libre, la neige s’est déja liquiéfiée pour nourrir les pelouses et le reste a pris le bord du fleuve. Mais, ce ne sera pas si simple que ça. À l’accueil du stationnement on m’informe que je dois reprendre la route et me rendre un peu plus loin à la station de ski, situé à environ 3 minutes d’où nous sommes, pour faire notre montée…mais, la préposée n’est pas certaine ! Je m’y rend donc pour constater que la barrière est fermée !!! Retour au stationnement du parc. Moi et Renaud nous rendons directement au Centre de découverte et services, le lieu d’accueil et d’informations pour les randonneurs. On nous remet une carte des sentiers et nous informe qu’il est possible de se rendre sur le ‘’top’’ et de bénéficier d’un point de vue panoramique car, cette-fois-ci, c’est de gravir la montagne qui nous intéresse, ayant déja fait le tour du Lac Seigneurial il y a quelques semaines. 

  Une fois l’itinéraire bien identifié, nous empruntons le sentier qu’on nous a proposé. Environ 40 minutes plus tard, en levant les yeux, on aperçoit déja à travers les branches les structures du monte-pente. Un peu plus loin sur la gauche, un petit chemin rocailleux, très peu fréquenté par les passants, semble mené au haut de la montagne. 

Après cinq à dix minutes de marche sur ce chemin nous aboutissons dans une clairière près des structures du monte-pente où nous sommes accueillis par un très jeune renard. Je tente de m’approcher pour mieux le photographier mais il s’éloigne….je le suis jusqu’à ce que je réussisse à bien le cadrer. Renaud aperçoit en même temps 4 cerfs un peu plus haut…ma foi,  la faune se révèle ce matin ! Au beau milieu de leur petit déjeuner, ils déguerpissent aussitôt. Le temps de me retourner, mon petit renard a déja disparu mais il m’a quand même donné le temps auparavant de saisir son image avec mon portable.  

  Quelques rares personnes se rendent jusqu’au point de la montagne où nous sommes, la plupart demeure sur les sentiers plus bas ou au pourtour du lac Seigneurial. Le temps de prendre encore quelques photos et d’admirer le point de vue, nous redescendons ensuite, satisfait de ce que nous avons pu apercevoir ici ce matin. Avec une combinaison marche-jogging nous avons pu rapidement regagner l’accueil. 

L’esprit de la montagne !! Bou-hou !

Cette petite balade qui ne promettait rien de spécial nous a finalement réservé quelques surprises. Il nous reste maintenant le Mont Mégantic pour compléter notre série de 10 montérégiennes (Les autres randonnées sont déja complétées, les textes sont à venir). Pour Mégantic on parle de 1105 mètres d’altitude, projet un peu plus costaud que Saint-Bruno avec ses 213 mètres, mais quelle que soit l’élévation chaque montagne a son charme ! 

Cette entrée a été publiée dans Plein air. Ajouter aux favoris ce lien.
Mario Landry
Mario Landry

Laisser un commentaire